Capture-d%E2%80%99%C3%A9cran-2013-02-05-%C3%A0-23.13.03

Nos enceintes prennent leur pied…! Mais quel pied ?

Pour avoir un rendu optimum, les enceintes de monitoring doivent être placées selon des règles psycho-acoustiques précises.

Comme ce n’est pas l’objet de cet article, passons rapidement sur ces règles en les résumant au strict minimum : l’auditeur et les enceintes doivent former un triangle équilatéral, et les enceintes doivent former un angle d’environ 60° et être positionnées à peu près à hauteur d’oreilles ou sinon doivent être dirigées vers elles. Et aucun de ces trois éléments ne doit être situé à moins d’un mètre de distance des parois de la pièce.

On n’y pense pas forcément au moment de l’achat mais il faut absolument s’assurer que les nouvelles enceintes de monitoring qui vont s’installer dans un studio soient placées sur des supports adéquats. Et ces supports peuvent être plus ou moins difficile à trouver!

Dans les petits home-studios, faute de place, le bureau sert souvent de support.

Les enceintes posées directement sur un tel support vont très certainement générer des vibrations, d’où le recours à des mousses.

Ces mousses son découpées de manière à pouvoir incliner les enceintes ainsi :

– vers le haut si elles sont placées sur un bureau forcément en contrebas

– vers le bas si elles sont placées plus haut, sur des étagères par exemple

Ceci afin de viser les oreilles de l’auditeur.

 

Voici un exemple de mousses, celles de la marque Auralex :

Revenons à nos moutons pieds :

Les enceintes de monitoring ne sont généralement pas légères car on privilégie les modèles actifs, c’est à dire que chaque enceinte dispose de son propre ampli situé à l’arrière.

Les supports d’enceintes monobras, réglables en hauteur et sur base triangulaire suffisent pour la plupart des enceintes de moins de 10kg.

Un peu plus stables mais de hauteur fixe, les RTX SMA permettent de dissimuler les câbles dans leur colonne :

Au-delà de 10-12kg, ce n’est pas forcément grave mais les enceintes manqueront de stabilité et pourraient tomber si on les heurte accidentellement. On préférera donc des stands à trois piliers, comme ce modèle de la marque Power Acoustics :

Les stands de la marque américaine Argosy sont très stables et solides compte tenu de leur poids :

Le problème avec ces deux derniers modèles, c’est qu’ils ont une hauteur fixe.

L’un des meilleurs compromis serait de miser sur la qualité K&M avec le modèle 26740 qui est réglable en hauteur et qui supporte jusqu’à 35kg (il supporte potentiellement des Focal SM9) :

Au passage, voici un OVNI dans la catégorie des supports d’enceintes : la marque Isoacoustics, avec ces produits livrés en kit et à placer entre les enceintes et leur support en dur, bureau, étagère ou stand :

Jusqu’ici – tant que les enceintes sont de taille relativement réduite – on trouve facilement une solution et à prix réduit.

Là où ça se complique, c’est pour les enceintes plus grandes.

Par exemple, les Adam A77X, les Focal Twin6 Be, les PMC TB2SA, les Quested V3110, les ATC SCM25A Pro, les Adam S3XH ou supérieures, les Focal SM9 etc. et leurs grandes sœurs ont des bases trop larges ou trop profondes pour les pieds d’enceintes évoquées précédemment.

A quoi ressemble le pied idéal pour une enceinte de grande dimension? 

Selon nous, il doit être :

– évidemment stable et solide

– ajustable en hauteur, fonctionnalité qui permet d’ajuster au mieux l’enceinte par rapport à l’ingé-son

– fourni avec un plateau d’une dimension adaptée à l’enceinte pour qu’elle puisse bien reposer sur ses “patins” et non sur son “ventre”

– si possible, pas trop moche : il est comme un écrin surmonté d’un bijou :-)

 

Voici donc une sélection qui remplit ces critères :

 

• Les Jaspers 80-113-SB supportent jusqu’à 50kg.

• Les excellents stands Towersonic pour lesquels le réglage en hauteur se fait à l’aide de sable dont on remplit les colonnes.

• Les pieds de la marque italienne Zaor – Monitor stand et Isostand – sont très “design”, sont réglables en hauteur et supportent jusqu’à 80kg mais elles ne sont pas les plus stables et leur mécanisme de réglage est fragile. Il faut donc les manipuler avec une extrême précaution.

 • The Unity Audio propose un modèle parfaitement solide et stable tout en restant réglable en hauteur, The Monolith.

 Cerise sur le gâteau, la taille des plateau est customisable.

• Les stands Usher (issus du monde de la hi-fi) sont plantés sur une épaisse plaque de marbre. Voici la référence RWS777…

… et la référence RWS708:

 

Et voici pour le plaisir quelques modèles hors catégorie :

• L’Alphason Z1

• Le PMC Twenty 22

A bientôt chez Sismic !